Aurélien Bonneteau

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Tout vient à point à qui sait attendre

J2 de la compétition. Nous ne roulons pas ce matin et en profitons pour nous reposer.

A 12h, nous nous rendons au Civic center pour exposer notre vélo comme les autres concurrents. Nous en profitons pour discuter avec les autres équipes et signer des autographes. Nous ne perdons pour autant pas de temps et continuons les réparations sur place, suite à la chute d'hier.

En fin d'après midi, impatients, nous nous rendons sur la ligne de départ. Alors qu'Aurélien s'échauffe, l'équipe regonfle les pneus quand la chambre à air arrière explose nous laissant 30 minutes seulement pour remédier au problème. Finalement, Aurélien se lance non sans dégât collatéral avec une chute d'Alexandre, son pousseur. Dans la voiture suiveuse, pas un bruit... puis des applaudissements... puis des cris de joie... Aurélien semble être allé très vite et s'est arrêté sans problème.

 

A l'ouverture du carénage, il est éprouvé mais content de lui. Nous attendons fébrilement les résultats officiels. Enfin l'annonce est faite, nous sommes premiers du run, devant les Hollandais avec une vitesse à 76,53 miles/h soit 123,16 km/h. Avec cette performance, il bat le record de France de 121,81km/h détenu depuis 2010 par Barbara Buatois.

Nous nous rendons au debriefing puis allons fêter ce record au restaurant.

Demain matin, nous irons faire un run d'acquisition de données à 9h45.