Aurélien Bonneteau

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Actualités

Objectifs

There are no translations available.

Repousser les limites humaines pour les épreuves de :

- l'heure et le 200m lancé, en vélo non caréné

- l'heure et le 200m lancé, en vélo caréné

 

Accomplir un Tour monde

 

 

Voilà 2014 !

There are no translations available.

Voici de bonnes résolutions :

A lire sur Sud-Ouest : http://www.sudouest.fr/2014/01/02/aurelien-bonneteau-vise-les-135-km-h-a-velo-1417804-2881.php

A voir ce sujet d'itélé :

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

 

 

Come back to France

There are no translations available.

Plusieurs semaines se sont écoulées depuis notre retour en France, une récupération physique et psychologique a été de mise. Le bilan et surtout le sentiment post compétition était mitigé. Dans le sens où les attentes que nous avions tous au sein de l'équipe étaient supérieures : nous aspirions à mener un peu plus le jeu, voire décrocher le record du monde... Mais nous avons une nouvelle fois appris beaucoup, au passage nous avons améliorer notre vitesse maximal : 124.91 km/h et battu par deux fois le record de France. Il est intéressant de préciser qu'une telle vitesse, aurait constitué le record du monde en 2001, date qui n'est pas si loin de nous.


L'impression mi-figue mi-raisin, laissée dans les premiers instants a maintenant laissé place au travail d'amélioration de la machine pour l'an prochain. Car, il ne faut pas se voiler la face, il est fort probable que quelque chose sur la machine, ne fonctionne pas aussi bien que sur le modèle théorique. Et trouver ce quelque chose demande de la recherche et une bonne intuition.

Je ne terminerai pas ce billet sans remercier toutes les personnes qui contribuent de près ou de loin au succès de cette aventure. Je pense notamment, à Philippe Valleix grâce à qui tout à commencé et qui a su apporter le surcroît d'énergie nécessaire à la naissance du projet, et encore bien plus par la suite, Jean Pierre Mercat mécène d'idées géniales, Guillaume de France pour sa passion et son talent, plus généralement l'IUT d'Annecy, leurs élèves et leurs professeurs, Thomas Bouvard et Brigitte d'Antras sans qui ni films ni photos de l’aventure ne seraient parvenus jusqu'à vos yeux.

Pour finir, la vidéo Bonus !

 

 

 

The end

There are no translations available.

Après quelques soucis de connexion internet voici enfin la suite du récit du World human powered speed challenge.

En ce dernier jour de compétition, l'équipe a choisi de rouler en fin de matinée pour bénéficier de la chaleur propice à la vitesse tout en espérant ne pas pâtir d'un vent handicapant ou illégal. Pour cet avant dernier run Aurélien a choisi de rouler avec les pneus ronds histoire de pouvoir donner le maximum de puissance en limitant le risque de chute. Lorsqu'il prend le départ, les conditions sont optimales et la tension est maximale car toute l'équipe sent que c'est sur ce run qu'Aurélien bénéficie des conditions qui pourraient lui permettre de réaliser sa meilleure performance de la compétition. Ce stress sera moteur puisque, en effet, il battra son propre record et record de France en atteignant la vitesse de 124,9 km/h.

L'après midi, nous posons pour la traditionnelle photo de groupe à laquelle participe toutes les équipes avec leur vélo. Aurélien se voit remettre une amende par le shérif pour excès de vitesse!

En fin d'après midi, pour le run du soir, Aurélien roule avec du vent. Ce dernier run est marqué par le nouveau record du monde décroché par l'équipe des hollandais "Delph" et son pilote Sebastiaan Bowier avec une vitesse à 133,78 km/h.

La soirée est consacrée à un dîner au restaurant avec tous les organisateurs et participants pour la remise des prix.

Aurélien termine 5° de la compétition avec un nouveau record personnel, le nouveau record français, une vitesse maximale de 124,9 km/h. Nous sommes classé en 3° équipe universitaire mondiale.

A suivre?

 

Vendredi 13...

There are no translations available.

J5 de la compétition, le réveil sonne à 5h du matin. Aurélien doit rouler très tôt car, ce matin, il tente un run avec les pneus noirs, pneus améliorant le rendement mais rendant la machine beaucoup moins stable. Il est donc nécessaire qu'il n'y ai pas de vent. Arrivé sur place, lorsqu'Aurélien débute son échauffement il se rend compte qu'un de ses pneus est entaillé. Un membre de l'équipe retourne alors très rapidement à l’hôtel récupérer un pneu neuf. Malheureusement, cette péripétie fait perdre beaucoup de temps et les conditions météorologiques se dégradent. Lorsqu'Aurélien peut enfin prendre le départ le vent s'est levé et empêche Aurélien de rouler à sa puissance maximum, le risque de chute étant bien trop présent. Il est chronométré à 84,72 km/h.

L'après midi, l'équipe change la configuration du vélo en remontant les pneus bleus.

La chance n'étant vraiment pas de notre coté en ce vendredi 13, les runs du soir sont annulés à cause d'un rideau de pluie localisé sur l'A305.

Nous sommes déçus mais ne nous laissons pas abattre. Demain est un autre jour...

 


Page 3 of 8